Tels Quels, vos derniers achats.

  • Oeuvre multidimentionnelle, Le Capital trouve des places diverses en librairie, suivant le penchant du libraire, l'air du temps ou les nécessités de la vente, entre les rayons économie, philosophie, histoire ou même sociologie.
    Son insertion dans le programme de l'agrégation de philosophie 2015 va régler la question chez les libraires universitaires.
    La plupart des éditions du livre 1 reprennent la traduction Joseph Roy, qui date de 1875 !
    Les éditeurs s'appuient sur une lettre où Marx fait l'éloge du traducteur, mais cette référence est unique. On trouve par contre plusieurs critiques acerbes où Marx se plaint que, même après sa révision, le résultat reste "saboté" (voir la préface de J.-P.
    Lefebvre et particulièrement, p. XL). L'édition de la Pleiade souffre des mêmes défauts que l'ensemble des volumes dirigés par Maximilien Rubel, des choix contestables de traduction, des coupes dans le texte...
    Notre édition est la seule (celle des PUF reproduit en semi poche le texte des ES) à présenter une édition moderne, scientifique de la quatrième édition allemande, qui bénéficie du travail de Marx juqu'à sa mort. Elle est reconnue comme la plus complète et la plus fidèle. On y trouve les préfaces et postfaces importantes de Marx et Engels, une introduction de J.-P. Lefebvre sur les conditions d'édition du Capital et sur les choix de traduction opérés, notamment la série des mots fondés sur le préfixe mehr, qui donne "survaleur" à la place de "plus-value", traduction aujourd'hui généralement acceptée.
    Nous publions une reproduction photonumérique de l'édition de 1982, corrigée de quelques coquilles, dans la collection Les essentielles, augmentant ainsi le corps des caractères et rendant plus lisible le texte, permettant aux étudiants de travailler dans de bonnes conditions sur un texte dont la réputation de difficulté n'est pas usurpée.

  • Shibumi

    Trevanian

    Nicholaï Hel est l'assassin le plus doué de son époque et l'homme le plus recherché du monde. Son secret réside dans sa détermination à atteindre une forme rare d'excellence personnelle : le shibumi. Après avoir été élevé dans le Japon de l'après-guerre et initié à l'art subtil du go, il est désormais retiré dans sa forteresse du Pays basque. Il se retrouve alors traqué par une organisation internationale de terreur et d'anéantissement - la Mother Company - et doit se préparer à un ultime affrontement.

    Shibumi, le chef-d'oeuvre de Trevanian, est un formidable roman d'espionnage et une critique acerbe de l'Amérique. Avec, toujours, l'intelligence et l'humour noir qui sont la marque de fabrique de cet auteur exceptionnel.

  • Deux filles que tout opposent, prennent contact sur internet pour ensuite faire connaissance dans la « vraie vie ». Elles seront submergées par des sentiments troublants.

    Coline, 22 ans vit en France et souffre de troubles anxieux qui l'ont isolée du monde. Hébergée à la campagne chez ses grands-parents, elle rêve de devenir illustratrice. Ses recherches d'inspiration la conduisent à contacter Marley, une photographe installée à Montréal. De son côté, Marley, 28 ans vit au Québec a abandonné sa passion pour la photo pour se laisser porter par sa vie montréalaise trépidante. Elle a un job alimentaire, un amoureux québécois et un quotidien rythmé par des sorties. Les messages de Coline vont réveiller en elle un réel besoin d'authenticité.
    /> Coline et Marley vont tisser un lien capable de surmonter la distance et le décalage horaire et qui se révèlera de plus en plus dense jusqu'à la rencontre en France...

  • 50 ans de carrière d'un des plus grands affichistes, graphistes français contemporain. Ses centaines d'illustrations sont connues aussi bien pour leur graphisme hors norme que l'engagement qu'il y présente.

  • La lecture est bien moins une façon de se retrancher du monde qu'une façon de l'affronter, bien moins l'activité civilisée et policée qu'on veut y voir que l'expression d'une forme de sauvagerie. Ce récit, où se mêlent un chaos intime au chaos du monde que traversent oeuvres et lecteurs, en est la preuve.
    Pendant trois ans, j'ai pris en photo les gens qui lisent dans le métro, parce que j'avais besoin d'un projet et d'un geste fort dans ma vie pour affronter une situation personnelle banale mais difficile, ma séparation d'avec le père de mes enfants, et une situation collective de violence sociale.
    Ce texte est le récit de cette « aventure », à la fois petite sociologie impromptue de la lecture en milieux urbains et souterrains, histoire intime d'une femme qui (re)découvre la liberté et, au confluent des deux, réflexion sur la place du livre dans nos vies, hymne à cet objet magique dont j'ai voulu montrer le caractère politique.

  • Pierre Rabhi a vingt ans à la fin des années 1950, lorsqu'il décide de se soustraire, par un retour à la terre, à la civilisation hors sol qu'ont commencé à dessiner sous ses yeux ce que l'on nommera plus tard les Trente Glorieuses. En France, il contemple un triste spectacle : aux champs comme à l'usine, l'homme est invité à accepter une forme d'anéantissement personnel à seule fin que tourne la machine économique. L'économie ? Au lieu de gérer et répartir les ressources communes à l'humanité en déployant une vision à long terme, elle s'est contentée, dans sa recherche de croissance illimitée, d'élever la prédation au rang de science. Le lien filial et viscéral avec la nature est rompu ; elle n'est plus qu'un gisement de ressources à exploiter - et à épuiser. Au fil des expériences de vie qui émaillent ce récit s'est imposée à Pierre Rabhi une évidence : seul le choix de la modération de nos besoins et désirs, le choix d'une sobriété libératrice et volontairement consentie, permettra de rompre avec cet ordre anthropophage appelé "mondialisation". Ainsi pourrons-nous remettre l'humain et la nature au coeur de nos préoccupations, et redonner enfin au monde légèreté et saveur. Sans exaltation, il livre une vision entière, exprimée avec un constant souci de précision et de limpidité.

  • Juillet 1096 : il fait chaud sous les murailles de Nicée. A l'ombre des figuiers, dans les jardins fleuris, circulent d'inquiétantes nouvelles : une troupe formée de chevaliers, de fantassins, mais aussi de femmes et d'enfants, marche sur Constantinople. On raconte qu'ils portent, cousues sur le dos, des bandes de tissu en forme de croix. Ils clament qu'ils viennent exterminer les musulmans jusqu'à Jérusalem et déferlent par milliers. Ce sont les <>.
    Ils resteront deux siècles en Terre sainte, pillant et massacrant au nom de Dieu. Cette incursion barbare de l'Occident au coeur du monde musulman marque le début d'une longue période de décadence et d'obscurantisme. Elle est ressentie aujourd'hui encore, en Islam, comme un viol.

    Ajouter au panier
    En stock
  • « A force de chercher la nature, on finit par la trouver » !

    Concept radical et provocant, le jardin punk est une invitation à pratiquer le jardin autrement, au delà des convention, avec son instinct et son intuition. Il est nécessaire parce qu'il répond aux problématiques actuelles de l'écologie appliquée pour amener de la biodiversité dans chaque parcelle du quotidien et à l'embellissement de notre environnement quels que soient les connaissances, moyens financiers, etc.

    Conçu pour que le néo jardinier ne voie pas son envie de jardiner bridée par sa méconnaissance ou les idées préconçues (par lui-même ou les autres), l'objectif de cet ouvrage est que chacun mesure à quel point il lui est possible de créer, quoiqu'il arrive, un espace beau et écologique.

    Adoptez la culture punk pour créer un jardin impertinent et apprenez à le gérer en restant fainéant, rebelle, fauché et écolo !

  • Né en Écosse en 1838, débarqué à 10 ans dans la région des Grands Lacs, aux États-Unis, le jeune Muir s'échine chaque jour dans les champs et lève parfois la tête pour regarder la nature environnante qui l'émerveille. Le soir, il imagine et crée des objets mécaniques qu'il présente ensuite en ville comme, par exemple, cet appareil pour le sortir automatiquement du lit à l'heure du lever. Très vite, John Muir s'interroge sur le sens de cette vie de labeur, alors qu'il pourrait vivre en autonomie dans la nature. Il quitte le Wisconsin, sillonne le pays à pied du nord au sud et d'est en ouest, participe aux transhumances de bergers isolés, vit en ermite dans les bois, fasciné et nourri par la vie qui l'entoure. Dans la Californie de la ruée vers l'or, on fait fortune en creusant une dette écologique abyssale, que personne ne voit encore. Sauf Muir, qui la pressent grâce à son attention aux hommes et son amour du paysage. Figure mythique aux États-Unis, fondateur des parcs nationaux, sauveur du Yosemite, John Muir posa clairement la question du sens de la vie dans la nouvelle société industrielle et industrieuse et il y a répondu, par son mode de vie, en termes tout aussi clairs. Ancêtre du concept d'écologie, il fut, selon Roosevelt, « l'homme le plus libre que j'ai jamais rencontré ».

  • « Les subordonnés doivent considérer les ordres de leurs supérieurs comme directement émis par l'empereur. Toute désobéissance prend le caractère d'un sacrilège ».

    Rester trente ans dans la jungle en croyant que la guerre continue : le sous-lieutenant Onoda n'a jamais capitulé. Envoyé aux Philippines en 1944, dans l'île de Lubang, pour organiser la guérilla, cet officier japonais refuse d'admettre que l'empire aurait perdu la guerre et mène une résistance inlassable contre un ennemi fantôme jusqu'en 1974. À cette date seulement, après avoir perdu ses trois compagnons d'armes et vécu dans une solitude absolue, Onoda consent à renouer avec le fil de l'histoire et à sortir de la jungle...

  • Pourquoi percevons-nous de manière différente un livre, une revue ou un journal? Quel est l'impact d'une typographie ou d'une grille spécifiques sur une maquette? Pourquoi une mise en page nous semble-t-elle plus appropriée qu'une autre? Mise en page(s), etc.
    Explore tous les aspects de la composition d'un livre, d'une affiche ou d'un document promotionnel : de l'élaboration des grilles de composition en passant par l'utilisation avertie des couleurs et des caractères jusqu'aux réglages typographiques fins tels que justification, alignement, césures. Des schémas commentés expliquent les termes techniques qu'il est indispensable d'avoir assimilé afin de maîtriser les règles de la composition.
    De nombreuses créations graphiques contemporaines illustrent cet ouvrage qui se présente comme un manuel extrêmement détaillé en matière de conception graphique.

  • L'heure de la vengeance a sonné. Cachés parmi les arbres de la dangereuse jungle Empoisonnée, Droséra et ses amis se préparent à affronter la reine Frelonne et son armée. Les dragonnets doivent déterrer un secret très ancien qui leur donnera une chance de l'emporter... ou pourrait tous les tuer.

  • Après avoir réussi leur examen à l'Académie, Coco et les autres apprenties sorcières sont de retour à l'Atelier. C'est alors qu'arrive Tarta, qui propose à Coco et à ses amies de l'aider à tenir un stand lors du grand festival annuel des sorciers, la Fête de la Nuit d'argent. Excitées comme des puces à l'idée de prendre part à ces festivités, les petites sorcières entament les préparatifs. Alors que Coco accompagne Tarta voir son grand-père à l'hôpital, elle recroise le chemin de Kustas, le petit garçon qui s'était blessé lors de l'incident près de la rivière...

  • Scènes de la vie conjugale

    Serge Hefez

    • Fayard
    • 6 Octobre 2010

    « Je voudrais savoir si tu as envisagé, ne serait-ce qu''un instant, de me proposer de venir skier avec tes copains.- Mais tu n'aimes pas le ski...- Ça m'aurait juste fait plaisir que tu aies envie que je t'accompagne.- Mais tu voulais venir ?- Non ! Mais je voulais que tu aies envie que je vienne. »Asseyez-vous, écoutez, et regardez.. Ce qui se passe dans mon cabinet, c''est ce qui se passe chez vous : vous y verrez des humains complexes et plein de ressources qui cherchent, comme nous tous, un équilibre entre ce dont ils rêvent et ce qu'ils vivent. Des individus aux prises avec les trois pôles de leur vie conjugale, de leur vie parentale, de leur vie sexuelle, qui bricolent et tentent - comme vous - de les rendre compatibles.Le couple a-t-il un avenir ? Conjuguer ces trois pôles ne va plus de soi pour personne. Mais la créativité, la vitalité, la capacité de comprendre, de se projeter, le désir de faire de ces questions complexes une « oeuvre » acceptable, vivante, riche de sens, alimente et transforme nos existences.Serge Hefez est psychiatre, psychanalyste, thérapeute de couple et de famille. Il est l'auteur, entre autres, de La Danse du couple (Pluriel, 2002), Quand la famille s'emmêle (Pluriel, 2007) et Dans le coeur des hommes (Hachette Littératures, 2007).

  • Texte de Christophe Laurens Entretien entre Patrick Bouchain et Jade Lindgaard Dessins des étudiants en master Alternatives Urbaines de Vitry-sur-Seine Photographies de Cyrille Weiner

  • Serial bomber

    Robert Pobi

    Un beau soir d'octobre à New York. Privatisé à l'occasion d'un gala, le musée Guggenheim accueille 702 convives, la plupart membres des élites du pays. Une explosion les tue tous, sans discrimination.
    Un attentat d'une telle précision ne saurait être le fruit du hasard et le FBI est immédiatement débordé par le nombre extravagant des victimes, des profils à comparer, des dossiers à recouper. Il fait appel à Lucas Page, un ancien agent pour l'heure astrophysicien et professeur d'université. Atteint d'une forme du syndrome d'Asperger, il est capable de « lire » la scène d'un crime comme s'il y avait assisté, de compulser des données d'un seul coup d'oeil. Lui seul semble à même d'arrêter le serial bomber avant qu'il ne frappe encore.
    Une nouvelle enquête de Lucas Page, le génial héros de Robert Pobi, qui a fait une irruption remarquée dans le monde du thriller avec City of windows.

  • Durant ces dernières années de combat contre le cancer, Franz Olivier Giesbert a dialogué avec Bernard Tapie, et ils ont parlé de tout. Sans fard. Voici le portrait de celui dont la France a suivi les aventures pendant près de cinquante ans, une des personnalités les plus fortes, et authentiques, qui aura marqué la politique, le sport, le monde de affaires.

    Il ne prend jamais d'antidouleurs et je sais qu'il souffre le martyre. Sa femme partie se faire opérer, une opération lourde. Tout seul avec son chien et ses cancers, il m'appelle de plus en plus souvent pour me dire les mêmes choses, d'une voix faible, oppressée.
    « Les affaires, la politique, le football, le vélo, la télé, le cinéma, la prison, dit-il, je sais toujours de quoi je parle, contrairement à d'autres. C'est pourquoi les gens m'écoutent, moi. » Il a le « vécu », comme on dit.
    L'hôpital aussi, Tapie connaît et il secoue volontiers les cancéreux : « Ne restez pas au plumard toute la journée en vous gavant d'antidouleurs. Bougez-vous et vous vous donnez une chance que ça aille mieux ! » - « Personne ne peut rien dire, j'ai le droit de leur parler comme ça, commente-t-il, j'ai la même maladie qu'eux. » Pendant ses trois ans et demi de combat contre le cancer que j'ai quasiment vécus au jour le jour, les hospitalisations duraient toujours moins longtemps que prévu : au premier signe d'amélioration, il repartait, signait une décharge et retournait chez lui continuer la lutte. Tapie ou l'homme qui avait décidé de ne pas mourir." Plus qu'une biographie, c'est un portrait personnel et chaleureux que livre son ami intime Franz-Olivier Giesbert. Il raconte les nombreuses vies de cet autodidacte chef d'entreprise flamboyant, icône de l'esprit d'initiative dans les années 1980, ministre éphémère, député européen, dirigeant sportif à succès dans le cyclisme et le football, acteur au cinéma et au théâtre, puis sa chute aussi brutale que son ascension fut spectaculaire. Ruiné, jeté en prison, victime d'un acharnement médiatique que dénonce l'auteur avec virulence, Bernard Tapie, rattrapé par la maladie, continue de se battre pour sauver le peu qu'il lui reste : sa dignité et son honneur.

  • Lucie Blackman a 21 ans en cet été 2000. Elle vit à Tokyo depuis quelques mois et travaille dans un bar à hôtesse pour éponger ses dettes. Le 1er juillet, elle disparaît sans laisser de traces. Ses parents lancent alors une vaste campagne de mobilisation pour la retrouver. L'enquête des autorités japonaises est bien vite sujette à caution. Veut-on vraiment savoir ce qui s'est passé ?
    Journaliste, Richard Lloyd Parry se passionne pour l'affaire et cette ville hantée par le mal, aussi fascinante qu'effrayante. Il s'immerge dans le Tokyo interlope, où se confrontent industrie du sexe et système judiciaire sidérant. Au coeur de cette toile invraisemblable, un mystérieux millionnaire émerge du fond des ténèbres.

  • Ikko, un petit ours blanc, rencontre un papillon, tous les deux se promènent dans la campagne et découvrent un champ de coquelicots. Pourquoi ne pas en cueillir pour offrir un bouquet à Mamako ? Mais Ikko est si pressé de rentrer à la maison qu'en courant, tous les pétales tombent... Heureusement, son ami le papillon a une solution...
    Un livre tout carton pour les tout-petits, une histoire tendre. Le papillon recouvert de flocage donnera, au fil despages, envie au petit lecteur de le suivre en le touchant...

  • Ennemis depuis plus de 30 000 ans, l'homme et le loup se sont disputés le territoire, transformant la France en champ de bataille. Depuis la période médiévale, et même plus tôt, la France est marquée du conflit sans cesse renaissant entre ces deux concurrents. Aujourd'hui, plus de deux cent cinquante loups ont recolonisé une douzaine de départements avec une dynamique qui n'a pas lieu de s'arrêter. On dénombre, hélas, de plus en plus d'attaques de troupeaux... et des battues sont à nouveau organisées.Source de controverses depuis son retour en France en 1992, le loup fascine, effraie et dérange. Alors qu'il était jusqu'à sa disparition, dans les années 1930, l'ennemi à éradiquer, son statut s'est inversé. Naguère honni, il est aujourd'hui protégé, ce qui pose, sur certains territoires, le problème de la cohabitation entre l'animal et les activités humaines. Le loup incarne bien la question du rapport à la nature en ce début de XXIe siècle. D'un côté la sacralisation - il ne faut pas empiéter sur son territoire  -, de l'autre la menace du prédateur. Une question centrale se pose. Sur quelle légitimité fonder le retour du loup ? Ce numéro suit trois pistes. Celle, tracée par l'homme, de l'animal symbolique, source de représentations multiples et contradictoires. Celle de l'animal politique, dont le retour est source controverses sur la cohabitation avec l'homme. Enfin, celle de l'animal sauvage, peut-être la plus complexe. 

  • Herbier doré, cadre fleuri, herbier zen, cadre fleuri, herbier à fond noir, herbier classique... tous les projets présentés dans ce livre sont expliqués en pas à pas photos détaillés et accompagnés d'astuces.

    Pour bien débuter, Laëtitia Lazerges vous donne de nombreux conseils pour créer vos compositions et vous guide pour bien choisir et cueillir vos plantes, les sécher et les conserver. Vous pourrez même apprendre à fabriquer une presse à fleurs !

    Fleurs, feuilles, herbes, graminées... laissez libre cours à votre imagination, les végétaux se prêtent à toutes les idées, même les plus folles !

  • Du rouge flamboyant de la vigne vierge au bleu doux de l'hortensia, il existe tellement de belles couleurs dans la nature, sans parler de toutes les magnifiques formes et textures disponibles. L'autrice, artiste polyvalente et passionnée de botanique, propose dans ce livre :
    ? Ses conseils de cueillette saisonnière, en respect de l'environnement, ainsi que des instructions pas à pas pour préparer les végétaux sélectionnés, les presser, les faire sécher, prélever les pétales ou encore découper les feuilles en suivant le dessin de leurs nervures.
    ? Des idées de compositions et de tableaux végétaux mêlant également d'autres techniques comme l'aquarelle ou le collage de petits papiers colorés.
    ? À la fin du livre, un répertoire illustré à la manière d'un herbier pour apprendre à reconnaître toutes les espèces mentionnées dans l'ouvrage Le plaisir de créer avec les végétaux démarre dès l'instant où le lecteur feuillette ce livre rempli de kaléidoscopes naturels aux couleurs chatoyantes.

  • En 1898, le chemin de fer PLM met en service la gare du Fayet, au pied du massif du Mont-Blanc. Une ligne est réalisée pour rejoindre Chamonix et le canton du Valais, en Suisse. L'histoire de cette ligne franco-suisse.

  • L'histoire politique et sociale de la France a été scandée à intervalle régulier par des troubles graves à propos de la nature et de l'exercice du pouvoir. Pays de tradition unitaire et centralisatrice, la France est aussi un pays de conflits civils et d'affrontements politiques souvent aigus car intellectualisés, ce livre en reprend l'historique de 1789 à 1958.
    Table des matières Avant-propos Première partie : La France des Blancs et des Bleus (1789-1870) I -- Le cycle des Lumières (1789-1814) : 1 -- La première monarchie du Nouveau Régime 2 -- La première République (1792-1799) 3 -- Le premier césarisme (1799-1814) II -- Le cycle du romantisme (1814-1870) : 1 -- La seconde monarchie du Nouveau Régime (1814-1848) 2 -- La seconde République et le second césarisme Deuxième partie : La France des Bleus et des Rouges (1870-1958) I -- La consolidation de la démocratie libérale (1870-1914) : 1 -- La République sans les Républicains (1870-1879) 2 -- La République opportuniste (1879-1899) 3 -- La République radicale (1899-1914) 4 -- La société à la Belle Epoque II -- La crise de la démocratie libérale (1914-1958) : 1 -- Des épreuves de la guerre aux illusions de la victoire (1914-1932) 2 -- Des illusions de la prospérité aux épreuves de la guerre (1932-1944) 3 -- Les mécomptes d'un régime d'assemblée, la Quatrième République (1945-1958) Index des matières et des noms

empty